14 Juil

Vous êtes épuisés? Retrouvez votre énergie!

Qu’on se le dise, la partie la plus difficile quand on a des enfants est probablement le manque de temps et de sommeil. De ceux-ci découlent quantité d’autres problèmes : impatience, émotions à fleur de peau, épuisement, difficulté à se concentrer, alouette ! Vous pensez être incompétents ? Que vous n’en faites pas assez ? Ces données de l’enquête québécoise sur l’expérience des parents d’enfants de 0 à 5 ans par l’Institut de la statistique du Québec devraient remettre les pendules à l’heure :

 

  • 64 % des parents s’imposent un peu ou beaucoup de pression

 

  • 68 % ont l’impression de ne pas avoir accompli grand-chose, lorsqu’ils se couchent le soir

 

  • 48 % des parents ont souvent ou toujours l’impression de courir toute la journée pour faire ce qu’ils ont à faire

 

  • 35 % ont mentionné être souvent ou toujours épuisés lorsqu’arrive l’heure du souper

 

  • 55 % des parents n’ont jamais ou ont rarement l’impression d’avoir suffisamment de temps libre pour eux.

 

Voici donc quelques idées et suggestions à essayer pour retrouver énergie et qualité de vie :

 

  1. On le répète, l’effet bénéfique des siestes est bien réel. Si l’on est à la maison en journée, on n’hésite pas à faire de courtes siestes (sans culpabilité !). C’est prouvé, de 10 à 20 minutes de repos en mi-journée redonnent vivacité intellectuelle et énergie.
  2. Notre enfant a de la difficulté à faire ses nuits ? On lit le très bon livre de la collection du Chu Sainte-Justine: Enfin je dors… et mes parents aussi. Ça pourrait changer vos nuits (et votre vie !).
  3. On évalue l’importance des tâches à accomplir dans la maison. Elles ne devraient plus avoir la même priorité qu’avant bébé. Si l’on a de la difficulté à vivre en voyant la vaisselle qui déborde du lavabo, on réfléchit à la possibilité de demander une aide ménagère (on peut souvent trouver des ressources au CLSC de notre quartier).
  4. On planifie les repas de la semaine pour éviter de manger régulièrement du fast food (qui ne nous donneras pas plus d’énergie, au contraire !). Il y a tellement de bonnes recettes sur le web prêtes en 30 minutes top chrono ! Surtout, on ne saute pas de repas et on prend des collations énergisantes si en sent le besoin. On peut aussi cuisiner en famille le weekend pour moins courir en semaine. Faire un chaudron de potage le weekend (et congeler quelques pots) permet d’avoir une portion de légumes rapidement lorsqu’on est pressé.
  5. On équilibre la liste des tâches entre les membres de la famille et on met le tout par écrit.
  6. On prend de la vitamine D et on lit cet article pour voir tous les bénéfices qu’elle peut nous apporter
  7. On fait garder notre enfant une fois par semaine (si possible !) pour avoir du temps de qualité seul (e) ou en couple. Si l’on a la chance d’avoir des grands-parents présents et aimants, on n’hésite pas à leur demander de garder notre poussin pour la nuit et on en profite pour faire la grasse matinée.
  8. Si on est sur le marché du travail, on évalue la possibilité d’un temps partiel : ça peut faire une grosse différence de faire ménage et course en semaine et de réellement profiter du weekend en famille pour s’amuser et se reposer.
  9. On prend du temps de qualité pour soi (sport, bibliothèque, sortie entre amis, soin beauté, etc.) même si ce n’est qu’une petite heure par semaine.
  10. On fait attention à notre consommation de café, de sel et de sucre qui peut nous aider sur un court laps de temps, mais qui nous nuit à long terme.

 

Parfois il suffit de quelques ajustements pour modifier notre rythme de vie et avoir moins l’impression de toujours courir. Les cinq premières années de vie de notre enfant sont celles où il est le plus dépendant de nous et ce sont aussi les années où il évoluera le plus rapidement à toutes sortes de niveaux (langage, propreté, sommeil, etc.) ! C’est magnifique et épuisant à la fois ! Si on est bien organisé et entouré, ça peut être très stimulant et valorisant.

 

Par contre, si on est à bout de souffle, qu’on ne voit pas comment s’en sortir et qu’on se sent seul dans cette aventure, on n’hésite pas à contacter la LigneParents qui est l’alter ego de Tel-jeunes pour les parents : 1-800-361-5085 ou www.ligneparents.com

 

Par Noëmie Forget

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *