08 Nov

Les phrases que l’on entend le plus lorsque l’on attend des jumeaux

Depuis le moment où le technologue m’a dit « Madame, votre bébé a un colocataire » et bien que j’ai attendu la 14e semaine révolue pour l’annoncer au monde entier, tous les gens qui le savaient (mais surtout la vieille madame dans le bus), avaient des choses à dire. Des choses plus ou moins pertinentes. Et surtout toujours les même choses, ce qui est plutôt lassant à la fin.

Point positif : je suis devenue une pro en « roulage des yeux sans y paraitre » et en « poker face de concours ».
Florilège des choses qu’on se peut plus d’entendre lorsque l’on a un gros bedon plein de jumeaux.

 

– « mais votre bedon est ÉNORME/BEAUCOUP TROP PETIT pour des jumeaux » : oui, j’ai entendu les deux. Puis les deux sont insultants en fait.

– « Il y a des jumeaux dans la famille ? » : Non.

– « Ça va être quoi, vous savez déjà ? » : a priori, deux bébés. Si c’est des chatons, on a un souci.

– « hey, votre mari c’est un champion ! » : alors que moi, hein, je fais que construire deux êtres vivants dans mon ventre tout en parvenant à garder (presque) tout mon pipi a l’intérieur de moi en éternuant. Facile.

– « Vous savez ma tante/cousine/arrière petite nièce de mon voisin, a aussi eu des jumeaux, puis j’ai une histoire d’accouchement absolument horrible à vous raconter » : c’est vraiment super intéressant, mais je vais être en retard à mon cours de poney-bedaine. Bye.

– « Ohlala, vous êtes bien courageuse, moi je pourrais pas des jumeaux » : en vrai on est en train de négocier pour revendre le moins beau à la naissance. Ça paiera les frais de l’autre.

– « Au moins la famille sera terminée » : bah non puisqu’on va en revendre un (voir point précédent).

– « C’est une grossesse naturelle » : alors oui, un spermatozoïde a fécondé un ovule. Ça m’a l’air beeeeen naturel. Maintenant si vous me demandez si on a eu recours à des aides à la fertilité, je vais vous répondre de vous occuper de vos fesses. Sans rancune.

– « Vous allez les appeler pareil ? ». Wait, what ?

 

Après, dans la plupart des cas, je sais bien que c’est dit avec beaucoup de bienveillance et un intérêt compatissant. Mais l’accumulation et la répétition m’ont beaucoup fatiguée (alors que je n’avais pas besoin de plus de fatigue, on s’entend).

Et vous, parents de jumeaux, c’est quoi les petites phrases que vous ne pouviez plus endurer en les attendant ?

Commentaire

  1. Nancy
    8 novembre 2017 à 11 h 36 min

     »Ah!!! C’est un garçon et une fille??? »  » Sont-ils identiques???  » Ben oui, c’est sur qu’ils sont identiques…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *